Menu principal

Le violoncelle

Le violoncelle est un instrument à cordes frottées (grâce à l’archet). Il fait partie de la grande famille des cordes qui compte également le violon, l’alto ou encore la contrebasse. Ses quatres cordes correspondent aux notes suivantes : do, sol, ré, la (du grave vers l’aigu). Il se joue assis et tenu entre les jambes ; il repose sur une pique réglable selon la taille du musicien. Les cordes sont généralement fabriquées en acier. L’archet est, lui, réalisé avec des crins de cheval. C’est le frottement des crins tendus sur des cordes (tendues aussi) qui crée une vibration, un son, amplifié par la boite de résonnance que crée la forme de l’instrument.

PETIT HISTORIQUE

GENRES MUSICAUX

MODES DE JEU

Le violoncelle apparait au 16ème siècle. Pourtant, il ne connait son heure de gloire qu’au 19ème siècle. En effet, la viole de gambe (autre instrument à cordes frottées) lui faisait concurrence au 17ème et 18ème siècle.

 

 

 

Le violoncelle est, dans l’histoire de la musique, d’abord confiné au rôle d’accompaganteur grâce à ses basses qui permettent de soutenir la mélodie. Puis, les compositeurs commencent à lui conférer un rôle de soliste, notamment dans les concertos (oeuvres mettant en avant un soliste accompagné par un orchestre). Le violoncelle devient un instrument renommé pour sa virtuosité technique. Le violoncelle est maintenant utilisé dans la musique actuelle. Il peut être amplifié, permettant de créer des sons nouveaux.

Les modes de jeu au violoncelle sont nombreux : cordes frottées, cordes pincées (pizzicato), vibrato, son feutré (grâce à la sourdine), doubles cordes (deux cordes jouées en même temps), harmoniques (son très faible réalisé grâce à la résonance d’une corde contre l’archet)…

Artistes emblématiques

Oeuvres emblématiques